Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Captain America Civil War

20 Juin 2016 , Rédigé par Lilith Publié dans #Fantastique

Captain America Civil War

Un an après Avenger 2 et deux ans après le deuxième volet de Captain America, le soldat de l'hiver, le super héros pro américain est de retour sur nos écrans, pour notre plus grand plaisir, ou non...

Pour ce troisième volet, les frères Russo s'attaque à Civil War, une série de comics qui a fait parler de lui lors de sa sortie. Cette fois-ci Captain America ne devra pas seulement combattre un méchant, mais aussi des hommes politiques, des chefs d'états qui désirent signer avec les supers-héros un accord qui leur permettra de surveiller leurs agissements et d'après eux éviter de nombreuses victimes comme il a pu y en avoir dans le passé. Deux groupes se distinguent, d'un côté ceux qui sont d'accord ou comprennent ces accords avec en chef de groupe Iron Man et de l'autre ceux qui refusent de faire tomber le masque, dirigés par Captain America.

 

Commençons par les bons cotes histoire de faire plaisir aux fans. Ce film montre de bonnes choses et a de bonnes idées, il n'y a pas de doute à avoir la-dessus.

Déjà le film reste dans les bases que l'on connaît déjà pour ce qui est du jeu d'acteurs. Il est très bon, les dialogues font mouches et c'est toujours un plaisir d'assister aux joutes verbales entre Iron Man et Captain. Les acteurs, Robert Downey Jr, Chris Evan, Scarlett Johansson, Jeremy Renner ou encore Chadwick Boseman dans ces premiers pas, sublimes les discours et les actions par leurs précisions et leurs régularités.

Les relations, qu'elles soient complexes ou non entre les personnages sont maîtrisés et justes, elles nous permettent de comprendre les avis et enjeux de chacun sans pour autant nous laisser camper sur nos positions par les rebondissements qu'elles proposent. Certaines sont même d'une justesse impressionnante qui ne peut nous laisser de marbre comme le discours en début de film de Stark sur ces parents, qui ferait presque verser une larme.
J'ai eu un énorme coup de cœur pour les deux nouveaux personnages, Spiderman contre toute attentes, avec qui j'ai énormément de mal à accrocher en temps normal, mais je dois avouer qu'avec la touche d'humour de l'adolescent dépassé parce qu'il voit et naïf, le personnage prend un autre aspect. Et mon deuxième coup de cœur est pour Black Panther qui permet de voir une autre facette du super héros. Comparé aux autres "Avengers", il a une vision différente sur le monde qui l'entoure et de la politique, il serait plus à comparer avec un guerrier traditionnel.

Au niveau de sa réalisation le film propose de belles choses et est bien maîtrisé, que ce soit dans sa photographie de haut niveau comme les décors de jungles africaines et encore le réalisme de ces prises de vues qui nous plongent tout droit dans une visite de différents lieux ou se passe les actions.

Néanmoins, je ne comprends pas pourquoi Moscou est le seul lieu à ne pas avoir le droit à son nom écrit sur l'écran lors du début de la scène. La bande son apporte beaucoup dans ce film en jouant sur les musiques que nous connaissons maintenant depuis treize films, comme celle d'Iron Man, celle de la Veuve Noire ou encore la plus mémorable, celle des Avengers. Mais ils ont su se renouveler en apportant une sonorité toute particulière et reconnaissable lors des apparitions de Black Panther. De plus, là où ils montrent leur maîtrise, c'est dans l'absence totale de musique lors de scène de dialogues, qui permettent de conserver leur intensité sans sortir le spectateur du film.
De plus, là où le scénario est intéressant (certes il s'agit de la base de l'histoire du comics), c'est dans l'idée de la vision politique sur les agissements des Avengers, de savoir comment pouvoir les contrôler et si on doit les contrôler et de la question des dommages collatéraux lors des affrontements des Avengers (New York, Washington et la Sokovie). Cela permet de sortir un peu du schéma classique de base : Grand méchant vouloir tuer ou détruire la planète, Super Héros combattre et sauver le monde. Même si....

 

Malheureusement ce film a de gros défauts qui gâchent et détruisent presque tout le travail accomplit par cette réalisation, plus particulièrement le scénario qui reste... Bref. Premièrement, certains personnages ne sont pas du tout mis en valeur comme il le devrait, prenons l'exemple de la Sorcière Rouge. Il s'agit d'une des mutantes les plus puissantes et on assiste là aux états d'âme d'une adolescente emo gothique hypersensible stéréotypes. Alors, certes elle est encore jeune et pas encore toute la portée de son pouvoir, mais quand même, un peu de respect pour elle... Le méchant aussi n'est pas aidé, un background et un motif de vengeance que l'on peut comprendre, mais alors tellement mal apporté... Et le clou du spectacle dans la liste des personnages violés, Tante May qui se retrouve rabaissé au rang de chaudasse de l'année, d'une naïveté et d'une intelligence de haut niveau... Pourquoi?! Pourquoi ?! Et puis est-il nécessaire de parler de Captain America, le Super Héros avec le moins de charisme et de personnalité au monde, le bon toutou américain parfait et sans défauts, le brushing toujours bien lissé, qui va mettre en danger des milliers de gens pour sauver une amitié qui parait tellement fausse a l'écran...
Les frères Rousseau sont de bons réalisateurs, trouvent souvent les bons angles pour les bonnes prises de vues (tout en restant dans les bases) mais alors pour ce qui est des scènes d'actions... C'est une catastrophe, les plans sont mal filmés, on ne comprend pas les mouvements de combat des personnages. Ils ont tellement voulu faire une scène avec tous ces personnages qui se battent qu'ils n'ont pas trouvé la prise de vue qui permet d'apprécier chaque mouvement de chaque personnage à un moment donné. La scène de l'aéroport est réduite a du "bof" par son incompréhension et sa facilité à donner mal à la tête. Sans parler de l'esthétisme qui se réduit à un terrain de jeux pour Super Héros vide et sans profondeur.

Quelques points gâchent le plaisir, mais on peut assimiler à des détails qui nous sortent malgré tout du film, un colonel incapable de lever la tête pour ne pas se noyer, les incohérences du discours de Captain America qui veut sauver la veuve et l'orphelin à certain moment et fait ensuite acte de vengeance personnelle, une romance glauque entre Captain America et la petite nièce de celle qu'il a aimé, le fan service à son apogée avec l'apparition de certains personnages qui ne sont en aucun cas utile, même dans les grandes scènes d'actions, ou encore un détail que l'on nous montre trois ou quatre fois durant le film avec le tact et la délicatesse d'une personne qui nous le mettrait dans la tête en nous disant "Regarde c'est important pour l'histoire!"


Tout cela nous fait assister à un film agréable, sans pour autant être à la hauteur du deuxième Avengers, mais appréciable. Ce film montre des choses vraiment intéressantes, mais se retrouve rallonger par l'intervention de Buck qui tarde tellement à arriver et final a contrario trop rapide et sans conclusion.

Je reste néanmoins déçu par la décision des réalisateurs et scénaristes de ne prendre que les grandes lignes et le titre d'un comics qui a choqué lors de sa publication. Civil War, Guerre Civile, où sont tous les autres humains ou mutants qui ont aussi le droit à la parole. Et puis non, ce film ne devrait pas s'appeler Captain America, mais Avengers, c'est comme si on donnait au premier Avengers le titre de Hulk pour la simple raison qu'il est joué pour la première fois par Mark Ruffalo. Attendant de voir ce que nous réservent les prochains Marvel, Wait And See..


ODLM

 

Lien Allociné

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article